Comprendre l'écosystème des initial coin offering, levée de fonds

En 2017, de nombreux investisseurs ont tenté leur chance en investissant dans des projets “blockchain” par le biais de participation à cette nouvelle forme de levée de fonds non réglementée que sont les ICO (Initial Coin Offering).

Sur 902 ICO suivis par TokenData, 142 ont échoué avant la levée de fond et 276 ont échoué après la collecte de fonds. Bitcoin.com a trouvé en plus 113 autres projets qu’il qualifie de “semi-échoués”, ce qui porte au total un taux d’échec de 59% et une perte de 233 millions de dollars pour 2017.

En comparaison, en France, le secteur des startups fait pire que le secteur des TPE PME traditionnelles, 90 % des startups ferment boutique dans les 5 ans, et parmi les 25 % des jeunes pousses de la FrenchTech qui ont levé des fonds, 74% sont déficitaires (Chiffres INSEE).

En conséquence, il est important de rester sur ces gardes sur ce nouveau secteur des ICO en plein boom, et de bien se renseigner avant d’investir dans un tel projet. 2018 sera certainement une année où il y aura encore plus d’échecs compte tenu que le nombre d’ICO est encore plus élevé, néanmoins, ces chiffres ne retirent en rien les perspectives de ce secteur qui en est encore qu’à ces premiers souffles.

PARTAGER
Article précédentSteemit, le blogging 3.0
Article suivantPourquoi la blockchain supplantera le web 2.0
Freelance "Artisan de l'image et du digital" depuis 2005, je collabore avec diverses structures dans la création et le développement d'outils de communication. Sensible aux nouvelles technologies, je nourris actuellement un intérêt croissant pour la blockchain et les crypto-monnaies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here