Comprendre les bougies japonaise

Le pendu et le marteau sont deux figures en chandelier (bougie japonaise)

Le pendu

Le pendu se situe toujours sur une figure en tendance haussière ou micro-haussière (rouge ou verte). Cette configuration désigne une probabilité de retournement de tendance. La puissance du retournement de tendance est déterminée par la taille de l’ombre du pendu. Plus l’ombre (la mèche) est importante, plus le retournement de tendance sera important. Pour valider un pendu, il faut absolument que la taille de l’ombre fasse au minimum 2 fois la longueur du corps. Dans notre exemple, la taille de l’ombre fait environ 4 fois la taille du corps, ce qui augmente encore la probabilité d’un retournement de tendance. Attention, si dans notre exemple l’ombre (la mèche) dépassait un peu le corps, il s’agirait toujours d’un pendu.

Attention, il ne s’agit encore une fois que de probabilité, et ce retournement de tendance peut s’appliquer une ou deux périodes après l’apparition du pendu, ou elle peut aussi échoué. Afin d’optimiser vos vérifications de figures en chandelier, il faut utiliser un outil complémentaire comme le RSI, le stochastic, etc.

 

Le marteau

Comme le pendu, le marteau désigne la probabilité d’un retournement de tendance, mais à l’inverse, sur une figure baissière. Sa puissance est également déterminée par la taille de son ombre et peut importante sa couleur (rouge ou vert). Pour valider le marteau, il faut également que la taille de son ombre soit au minimum 2 fois plus importante que la taille du corps.

Tout comme le pendu, il ne s’agit que de probabilités qui doivent être vérifiées par d’autres outils. Chaque figure en chandelier (bougie japonaise) doit être complétée par une ou plusieurs analyses techniques complémentaires.

Pour conclure, l’enchaînement de 2 marteaux ou de 2 pendus entre quelques bougies augmentent significativement la probabilité d’un renversement de tendance.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here